Animaux perdus, mon avis sur la communication animale

par | 20 Nov 2023 | Communication Animale

ANIMAUX PERDUS ET COMMUNICATION ANIMALE, LES BONNES PRATIQUES

Animaux perdus, doit-on demander une communication animale ?

 

Régulièrement, je reçois des messages de personnes en détresse, car elles ont perdu leur animal. Peut-on vraiment retrouver un animal grâce à la CA ?”. La réponse est oui…. et non ! Je vous explique ma vision des choses, et bien entendu cela n’engage que moi, donc vous êtes libres ensuite de faire comme vous le sentez 🙂 Merci de lire l’article jusqu’au bout pour comprendre mon positionnement avec les animaux perdus.

 

Les points positifs :

 

On peut évidemment se connecter à l’animal disparu pour tenter d’obtenir des informations, dans le but dans un 1er temps de comprendre ce qu’il se passe (si c’est un chien, souvent on sait ce qu’il s’est passé, l’animal a échappé à la vigilance de ses gardiens, ou a pris peur suite à un incident). On peut connaître l’état émotionnel de l’animal, s’il est blessé, parfois on saura s’il a été pris en charge.

Dans le cas de chats en vadrouille, une fois vérifié que le chat est parti délibérément et qu’il est juste en balade, on peut lui demander de rentrer en lui indiquant que ses gardiens sont très inquiets.

Pour un animal qui s’est éloigné mais qui semble encore savoir où il est, on peut lui demander de rejoindre un endroit familier, pour que ses gardiens puissent le localiser plus facilement.

Si l’animal est vraiment perdu et éloigné, et qu’il est en plus blessé, on peut le rassurer, lui indiquer de chercher à boire en priorité, et chercher à rejoindre des humains pour une prise en charge.

Il arrive qu’on puisse obtenir des détails de l’environnement, qui permettrons de localiser l’animal (clocher d’église, murs de cave ou garage, détail dans une rue…etc.

 

Les points négatifs :

 

 Si l’on parvient à se connecter à l’animal, vous devez comprendre qu’en aucun cas on obtiendra les coordonnées GPS de l’endroit où il se trouve, hélas. Donc c’est quelque chose de très complexe. Les cas de communications pour animaux perdus où l’animal est retrouvé à la fin, ce n’est pas la majorité. Souvent l’animal est retrouvé grâce aux recherches actives de nombreuses personnes sur le terrain !

Pour cela il y a plusieurs raisons, et je vais vous expliquer pourquoi moi, j’ai choisi du coup de ne pas prendre en charge ces cas (à mon plus grand regret, mais j’assume ce choix totalement, même s’il m’est arrivé d’aider pour des recherches, pour des personnes que je connais ou des animaux avec lesquels j’ai l’habitude de communiquer.

 

Pourquoi je ne pratique pas sur les animaux perdus :

 

 1/ Les chats sont des animaux libres, s’ils ont le droit de sortir, ils choisissent délibérément de rentrer chez eux, ou non ! Il est tout à faire possible qu’un chat soit très heureux dans sa famille, et ça dure des années, et puis, un jour, il décide (vous savez, le libre-arbitre 🙂 ) d’aller poursuivre sa vie ailleurs. C’est son choix, il a ses raisons, et on ne pourra en aucun cas le contraindre à rentrer. Il est donc assez difficile d’expliquer cela aux gardiens, certains peuvent l’entendre, d’autres non. J’avoue que je ne sais pas trop comment gérer la situation avec les gardiens quand c’est comme ça.

2/ Si l’animal, chat ou chien, est vraiment perdu : Dans quelques rares cas, la personne va tout de suite comprendre où l’animal est, si par exemple il se retrouve enfermé dans la grange du voisin. Mais si l’animal est à plusieurs km de chez lui, c’est tout de suite plus compliqué. ET, une fois qu’on est connecté avec l’animal perdu, il est évidemment que d’un point de vue éthique, cela ne se fait pas de le laisser tomber. Donc on peut comme ça se retrouver à communiquer avec lui plusieurs fois par jour, par nuit, pendant des jours, voir des semaines. J’ai beau être généreuse, j’ai aussi une vie de famille, des obligations, et il est vraiment impossible pour moi de faire preuve d’un tel don de soi. Donc je préfère m’abstenir. Les quelques fois où je l’ai fait, cela a été au détriment de mon sommeil, de mes clients, et de ma santé mentale 🙁

3/ Une communication animale peut normalement servir à savoir si l’animal est encore en vie ou non. Mais cela n’est pas toujours si évident, cela dépend vraiment des personnes. Dans mon cas, je ne suis pas toujours certaine, car j’ai déjà eu le cas de communication avec un animal décédé, qui était identique d’une CA avec un animal vivant (même façon de ressentir, voir les choses.) Je ne veux pas prendre le risque de dire à quelqu’un que son animal est encore en vie, alors qu’en réalité il est peut-être mort, et inversement. Certains communicants font très bien la différence, et si l’animal me dit clairement qu’il est passé sous une voiture je vais comprendre qu’il est mort. Peut-être un jour je serai plus sûre de moi sur ce point, mais pour le moment je ne le sens pas. Comme je ne pratique pas sur les animaux décédés, cela joue sûrement. Je ne suis pas très à l’aise avec ce sujet.

Et puis…. il y a la dernière raison, qui fait qu’aujourd’hui de nombreux communicants arrêtent de faire les animaux perdus : le manque de reconnaissance et de compréhension des gardiens 🙁 En effet, déjà cela commence par les gens qui appellent en pleine nuit, paniqués, car leur animal a disparu. Alors je peux complètement comprendre la détresse dans ces moments-là, mais on est d’accord, on se rend rarement compte de l’absence de son animal en pleine nuit, et le 1er reflexe ne doit pas être une CA. Donc, on fait preuve de rationalité, et on attend sagement le lendemain pour appeler un communicant animalier si on se décide pour cette option. Egalement, on le dit à chaque fois, ce n’est pas une science exacte et il n’y aucune garantie de résultat, DONC, pas la peine d’insulter le communicant si au bout de quelques jours le chat n’est pas rentré ou le chien pas retrouvé. C’est triste, frustrant, mais la personne essaye déjà de vous aider, donc il faut savoir rester courtois. Et pire, quand une communicante a quasiment localisée le chien, elle est sûre à 90%, appelle les gens à 23h pour leur dire de foncer le récupérer, et qu’on lui répond “ah ben non, là il fait nuit, on ira demain matin”, bien sûr le lendemain, le chien a bougé, et elle reçoit des insultes car le chien n’est pas là où elle a dit. Cette histoire n’est pas inventée, hélas, même si je préférerai.

Enfin, il y a 2 écoles pour les animaux perdus : les communicants qui ne font rien payer, et ceux qui souhaitent quand même facturer une séance. Pour ma part je ne suis d’aucune école ! Cela me dérange de faire payer dans cette situation, et surtout si à la fin on obtient aucun résultat, et dans le même temps c’est difficile d’accepter de pratiquer sur les animaux perdus sans être rémunéré, quand la communication animale est notre seule activité -_-  Pour ma part faire payer une séance alors que je risque certainement de faire plusieurs CA, sur plusieurs jours, et de manière très régulière, c’est compliqué. J’aime travailler avec éthique et que chacun s’y retrouve, c’est un de mes freins dans cette situation. J’aimerai, comme tout le monde, que l’argent ne rentre pas en ligne de compte dans ces cas là….

4/ Quand une personne vous sollicite pour une CA car son animal est introuvable, il est fréquent qu’elle contact aussi en parallèle plusieurs autres personnes. Pour ma part je trouve cela très néfaste de réaliser plusieurs CA en même temps par un trop grand nombre de personnes. Si j’accepte de m’occuper d’un cas de disparition, si je ressens le besoin de me faire épauler pour croiser les informations, je préfère choisir moi-même un collaborateur avec qui je pourrais échanger. Dans ce cas nous interviendrons à des moments différents, en respect avec l’animal, et nous pourrons nous adapter. Le risque sinon, c’est que l’animal se coupe de toute communication. 

Donc voilà, pour toutes ses raisons, et vous voyez, elles sont nombreuses, j’ai pris la décision, en mon âme et conscience, de ne pas pratiquer la communication animale pour les animaux perdus. Je préfère me focaliser sur les problèmes de comportement, les fins de vie, harmoniser les relations et renforcer les liens, ce qui me demande déjà beaucoup de mon temps. Mais si un jour je change d’avis, vous en serez bien entendu informés 🙂

Dernier point que je dois aborder : Les arnaques ! De plus en plus, les escrocs trainent sur les groupes FB à la recherche d’âmes en détresses. Il vous contact, vous disent qu’ils peuvent localiser votre animal de façon sûr. Ils vous demandent une sommes d’argent en dédommagement, payable d’avance bien entendu. Ensuite ils reviennent vers vous paniqués, en vous disant que votre animal a été localisé, mais qu’il est blessé, qu’ils voient plein de sang ! Ensuite l’escroc vous dis qu’il peut localiser plus précisément l’animal, mais qu’il va devoir effectuer une nouvelle CA, et pour cela vous demander à nouveau de l’argent. Il faut faire vite car votre compagnon encours un très grand danger ! Bref, cela dur autant de temps que vous continuer à donner de l’argent. Ces personnes ne pratiquent aucune communication animale soyez en sûr ! Diane l’explique très bien dans cette vidéo. Soyez prudent ! 

Cet article vous a plu ? Partagez-le sur vos réseaux !

0 commentaires

Trackbacks/Pingbacks

  1. Animal perdu, animal trouvé, que faire ? - […] animalier reçoivent beaucoup de demandes pour des animaux perdus. Comme déjà expliqué ICI je ne pratique pas sur les…

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pourriez aussi aimer…

Ma charte éthique pour mes consultations

Ma charte éthique pour mes consultations

Je vous livre ici ma propre charte éthique, ce qui m’anime et les choses importantes pour moi dans mes accompagnements. C’est cette charte éthique que je m’engage à respecter auprès des animaux et de leurs gardiens, pour toujours mieux vous accompagner.

Partagez
Partagez